Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.
  1. Groupe GTI
  2. > Nos actualités immobilières
  3. >Le bois : un matériau indétrônable pour construire écolo ?

Le bois : un matériau indétrônable pour construire écolo ?

Publié le 08/01/2022
Le bois : un matériau indétrônable pour construire écolo ?

Alors que la conscience environnementale s’éveille de plus en plus, le bois se retrouve dans de nombreuses réalisations actuelles. Cumulant à lui seul 7% du marché du logement individuel, son usage dans le logement collectif tend à s’amplifier.

Les grands groupes immobiliers multiplient les projets d’envergure incluant le bois dans leurs travaux : Eiffage et le chantier du village des athlètes des JO 2024, ou encore la réalisation de la Tour "hyperion", construction hybride bois-béton à Bordeaux, en collaboration avec Woodeum. Mais les professionnels de la filière se heurtent à certaines limites quant à l’utilisation de ce matériau. A commencer par les normes en vigueur en ce qui concerne les immeubles de grandes hauteurs (IGH), comme le confirme Diego Harari, directeur de l’innovation et du développement durable chez Vinci immobilier.

Tous s’accordent sur les surcoûts de production générés par l’intégration du bois à leurs structures, en particulier celles de plus de 28 mètres de haut. Car la France a beau être le 4e pays européen le plus boisé, respecter les normes en vigueur nécessite l’importation de matériaux faute de produits locaux (résineux de Sibérie…). A cela s’ajoutent les frais générés ne serait – ce que pour l’amélioration de l’acoustique : superposer des matériaux ou rajouter de l’épaisseur représentent un certain coût. C’est pourquoi le béton et l’acier demeurent privilégiés dès lors qu’il s’agit de constructions de plus de 28 mètres de hauteur (80% de celles du territoire).

Pour Jacques Bouillot, responsable filière sèche et solutions bas carbone chez Eiffage, les évolutions actuelles devraient limiter les surcoûts liés aux logements collectifs à 5% d’ici 5 ans. Quant à Diego Harari, il souligne que les mutations de la filière devraient bientôt voir l’émergence accentuée de l’usage de terre crue, et de réduction du ciment dans le béton, le transformant ainsi en béton bas carbone. Des alternatives sur un marché en plein bouleversement.

https://immobilier.lefigaro.fr/article/le-bois-est-il-incontournablepour-construire-ecolo_24e2b2d2-2dd5-11ec-9370-7e9ee94f28c7/